Les Anglais sont mauvais perdants

Publié le par JC

Alors ce week-end, un rapide résumé j’ai un autre truc à faire plus important.

Vendredi soir comme je vous l’ai dit je ne suis pas sorti tard, donc samedi matin (vers midi…), je suis parti au boulot, changer l’huile de la pompe à vide la boite à gants, faire 2/3 RMN et profiter du soleil. Et oui j’avais mis la RMN en automatique j’ai donc pu bronzer pendant qu’elle travaillait pour moi (c’est beau la technique).

Chose assez surprenante, j’ai vu la chef un samedi (bon il y avait les journées portes ouvertes pour futurs étudiants), nous avons discuté de travail et de foot (en gros des sujets très originaux).

Et après de nombreuses heures de travail (deux…), je suis parti vers le centre ville en marchant sous le soleil. Bonne nouvelle, c’était vraiment agréable j’ai pu faire les magasins qui m’intéressait et me promener sur les berges, mauvaise nouvelle, les brûlures à ma main droite sont ressortis un peu voire beaucoup, j’ai donc fini le voyage la main droite dans la poche.

Arrivé en centre-ville, je mourrais de soif, je suis donc allé me prendre un grand sprite au Mac-Do et j’ai appelé les gens que je devais rejoindre, pour les uns, ils venaient juste de se lever (15h30, joli messieurs-dames, leur nuit a été mouvementée), et les autres ne me répondaient. Je me suis donc dirigé tout seul vers le lieu de rendez vous, un pub assez calme, qui ferait presque café à la française, et j’ai attendu avec un verre de coca (j’avais décidé de pas commencer à boire trop tôt).

Le matche de l’Angleterre commence et ils arrivent au fur et à mesure (je vous passe le résumé du matche, c’était nul). Fin du matche, nous sortons, et ça sentait la poudre, une centaine d’anglais, torses nus, plein de bières, avec des gros muscles (ou plein de gras…) plein de tatouages qui hurlent dans la rue, l’un qui explose son haut parleur à 2 mètres de nous et le tout entouré de 2 flics sur des chevaux qui regardent. Nous avons décidé d’avancer vite pour dégager de cette rue de dingues et nous avons atterri en plein centre ville où à gauche 2 mecs se battaient et à droite une dizaine de mecs entouraient des flics et les insultaient (le paradis du hooligan en plein milieu de Nottingham). Nous avons continué de marcher pour trouver un truc à manger mais après 10 minutes sans trouver de « Grec » on a décidé de se rendre au burger King pour manger un burger car on arrêtait pas de croiser des anglais bourrés qui insultaient tout ce qui bougeaient. On s’est dit avec notre veine ils savent pas à quoi ressemble le portugais ils vont croire qu’on parle portugais alors qu’on parlait français et ils vont nous chercher des noises.

Après le burger manger, servit par une fille sous « beuh », nous nous sommes dirigés vers le pub au gros écran et devant la porte mauvaise surprise, il n’ouvrira qu’a 19h55 car les Anglais se sont battus dedans et il faut qu’ils le nettoient et le remettent en ordre (ils se sont battus entre eux, les cons !!!), donc une demi-heure d’attente et toute la cohorte de français qui arrive. A l’heure dite, l’un des vigile annonce que pour le matche ne seront acceptés que des français et des brésiliens (ils sont vraiment du bien se battre). Bien sur des anglais commencent à les insulter, bonne soirée qui commence.

Une fois dedans, juste pour le coup d’envoi, le sol est partout gluant de bières, une fois les pieds calés quelque part c’était impossible de les bouger. Comme je vous l’ai dit rapide, hier, superbe ambiance à 90 % française, des chants, du respect pour l’adversaire, une magnifique soirée couronnée par la victoire.

Après quelques bières (juste 5 pints, quand je vous dis que je ne voulais pas boire), nous décidons de ne pas s’arrêtez là et de continuez ; malheureusement j’étais en short et nous n’avons pas pu rentrer où nous voulions, nous avons quand même trouvé un bar à étudiant et j’ai fini à la vodka-red bull. Puis à deux heures direction un « Grec » pour se caler le ventre, et nous somme rentrés bien sagement à la maison.

Le dimanche a été consacré à la récupération, Formule 1, DVD, et film à la télé, et je me suis couché à 21H. Voilà.

Aujourd'hui tous les anglais tirés des tronches d'enterrement et certains ne nous disaient même pas bonjour, à croire que la France avait éliminé l'Angleterre à rien n'y comprendre, ils étaient vraiment pas de bonne compagnie (le matche était samedi !!!). Nous les avons laissés faire leur déprime tranquille, nous on s'en fout, ON Y EST EN DEMI

 [EDIT 23:49] : En relisant l'article, je suis bien content qu'on est pas joué contre les Anglais car si on avait gagné laisse tombre l'embrouille.

Commenter cet article

Lone 04/07/2006 21:24

Et comment donc, Houston !

JC 04/07/2006 21:44

je suis désolé de te l'annoncer mais il est mort...

Louis CHATEL 04/07/2006 19:50

suis d'accord avec toi... mais je n'avais rien de mieux à publier...
Ceci dit, la photo de Victoria est bien, non ? et le texte d'Eluard aussi... tu deviens difficile fiston :o)
Tu n'es pas sur le chat ?

JC 04/07/2006 20:05

oui je suis pas fan des deux...

juliette 04/07/2006 15:46

tu devrais arrêter de te tuer au travail ! ;-)

JC 04/07/2006 18:15

ou la, parole difficile a ecouter celle la...

@nne marie http://img157.imageshack.us/img157/148 04/07/2006 12:16

Coucou, cela me prouve que les anglais n'ont pas changés depuis ma jeunesse ! !
J'ai passé pas mal de temps à Londres et Brighton et "à cette époque" il existait des panneaux avec écrit: "dogs are not allowed" et était rajouté à la main : " and french" ! ! ! !
Les beuveries commençaient le vendredi soir à la bière ! ! !
Bon courage et bizz de la mer rouge @nne marie

JC 04/07/2006 12:26

LEs francais ne sont pas non plus toujours les bienvenu mais on vient en force ca change tout :o)
bises

nathalie 04/07/2006 10:52

bien fait de rentrer au bercail moi... c'est moins dangereux en France...

JC 04/07/2006 12:25

oui mais dans ta ville de bourges aucun risaue t'inquiete